Le jardin des (k) délices

 

                             

rêvons encore un peu...

 

Chorégraphie à usages multiples...

Procédure : porter les éléments d'exploration dans plusieurs univers :

- Un jardin intérieur : (en cours) : "Le jardin des (k) délices" opus 1 : une série de soli; chaque solo portant un espace propre, une intention, une musique, une gestuelle qui élaborent un univers éphémère, celui de la durée du solo, un florilège des expressions intimes. Danseur : Philippe DUCOU, regard extérieur : Paola PICCOLO, musiques : Carlos Gardel, Sid Vicious, Macha Guaribian... Pour l'instant...

- Un jardin en extérieur : "Le jardin des (k) délices" opus 2 : à l'occasion de l'ouverture du musée Soulage à Rodez, un instant chorégraphique avec une classe de terminale en option paysagiste. Représentation les 21 et 22 mai 2014. "Il y a un lien secret entre les oeuvres de Pierre Soulage et le mouvement dansé, celui de l'acte poétique porteur d'une énergie  qui donne envie de toucher, caresser, suivre les lignes et atteindre ainsi son propre monde intérieur. Parler d'abstraction, comme  souvent sont rangées les oeuvres du peintre, ce n'est pas faire référence à l'inconnu mais plutôt à ce qui en nous ne sait pas s'exprimer, se manifester". L'instant chorégraphique sera donné dans les jardins du Musée, celui-ci ayant été réalisé en fonction de cet espace extérieur. Les interprètes-élèves mettront en jeu leur savoir paysagé dans la mise en place de fragments dansés pour  relier les peintures de pierre Soulage, le jardin, les corps...

- Un jardin en prolongement : "Le jardin des (k) délices" opus 3 : ARTA, lieu de recherche, d'exploration, un atelier "le corps en scène", le désir de prolonger ce temps de travail et de proposer une série de temps d'exploration suivie de deux temps de représentation. Le thème : un univers onirique où plusieurs individus se déplacent, s'affairent,  se mettent en relation... Reprendre les mécanismes de groupe et chercher à les destructurer par l'imaginaire. La frontière entre la normalité, la folie, l'absurde, le paradis, l'enfermement, la liberté, la convention, l'individu, la pulsion, l'inutile, la joie, la manipulation, l'autre, le lever du jour, l'isolement, la douleur, le coucher, le rire, l'indifférence, "être ou ne pas être"... La frontière étant une notion bien trop définie pour s'en convaincre. Dans l'esprit du Tanztheater, du théâtre expressioniste.

Première rencontre :

représentations 14 juin à 20h30 et 15 juin (1ère partie)

                              28, 29, 30 et 31 mai 2015 (1ère et 2ème parties)

                                  

 

 Instantane 46 02 06 2014 21 34

 Le jardinier :

Philippe DUCOU

les interprètes complices :

Charlotte BOVY puis Solène HELIOT

Fabienne FRANCIOLI

Fanny VIENOT

Federica BUFFOLI

Nour ANI - SISSERIAN

Paola PICCOLO

Sarah DULAURIER

Simon DUSIGNE

 

Musiques : gloria Gaynor, The Wizard of Oz, Charlie Chaplin, Tango, chant de Mongolie, Vivaldi, film underground, Tschaikowsky, Kronos Quartet;

 

 

 

 

theatredumurmure@free.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site